Mes projets automobiles vus par les médias

Découvrez en davantage sur mon parcours et ma participation aux championnats belges de cette année :

Un pilote carolo paraplégique sur la ligne de départ des 24h du Mans en 2020
C’est une première en Belgique : un pilote paraplégique va participer l’année prochaine aux 24h du Mans : le Carolo Nigel Bailly a perdu l’usage de ses jambes dans un accident de moto à l’âge de 14 ans. 

Cela ne l’a pas empêché de rester passionné par les sports moteurs : d’abord le karting puis la voiture. Aujourd’hui, il participe régulièrement à des courses automobiles.

 

Filiere Frederic Sausset

Les courses sont à chaque fois très intenses et le programme qui m'attend pour les deux prochaines années est très chargé! C’est très motivant de se dire qu’on roule avec d’autres pilotes valides mais sans l'usage de mes jambes, je dois encore plus donner! Je dois aussi développer mes propres techniques sachant que j’ai un système adapté avec l’accélération qui se fait au niveau du volant et la commande de frein qui est décalée; on sait qu'on ne sera jamais aussi rapide - ça c'est le jeu - mais on doit faire la différence en essayant de ne pas faire d'erreurs en piste."

Il faut bien se rendre compte qu’une personne valide quand elle roule à 120 km/h elle peut se servir de ses jambes comme appui pour se stabiliser ; ce n’est pas le cas de Nigel, explique sa kinésithérapeute Yannic De CritsIl doit tout faire avec le tronc . Quand il pilote, il a bien sûr un harnais de sécurité mais ça n’est pas suffisant donc il doit compenser au niveau abdominal et dorsal et c’est ce que nous travaillons ici."



Nigel Bailly est encadré par l’équipe médicale du Grand Hôpital de Charleroi

Nigel Bailly est encadré par l’équipe médicale du Grand Hôpital de Charleroi - © © rtbf-Grégory Fobe